Navigation | Un nouvel itinéraire pointe son nez !

Un nouvel itinéraire pointe son nez !

A 90 jours du départ… Nous avons quelque peu revu notre itinéraire de départ en fonction des situations politiques des pays d’Afrique. Armés du site “conseils au voyageurs” du ministère des affaires étrangères, nous avons étudié l’itinéraire le plus sûr, mais en même temps beau et représentatif de ce continent. Car après un été de recommandations familiales et de mises en garde inquiètes, il nous fallait rassurer.

Alors rassurons : Nous avons d’abord voulu passer pas le Yémen pour rejoindre l’Afrique par Djibouti car il n’y a qu’une toute petite partie de mer Rouge à traverser rapidement. Bon, avant d’arriver au Yémen, il fallait d’abord traverser soit l’Irak, soit la Syrie, soit contourner par l’Iran qui n’autorise pas les véhicules Diesel à pénétrer dans leur pays, donc déjà c’était mal parti, et puis ce doux message du ministère des affaires étrangères nous a chatouillé les yeux :

La recrudescence du risque d’attentat, d’attaque, d’enlèvement ou d’assassinat conduit à renouveler aux Français qui se trouveraient encore au Yémen la recommandation de quitter le pays et à ceux qui se proposent de s’y rendre, quel que soit l’objet de leur déplacement, de renoncer à leur projet ou de le différer.

Bon. D’accord, il faut nuancer les dires de ce site, qui est naturellement là pour avertir de tout danger sinon on pourrait pleurer qu’on nous avait pas dit, mais là le message est sans équivoque : Oublie le Yémen.

Le Moyen orient alors ? La Jordanie, Israël, puis l’Egypte ? Ah oui, mais ma bonne dame, c’est kif-kif bourricot, passage Irako-Syrien obligatoire pour se rendre sur les terres de nos ancêtres ! Alors non plus.

Je vous jure, c’est un casse tête, pour faire un itinéraire qui tienne la route. “Mais pourquoi vous ne passez pas par le Maroc, bande de voyageurs en carton ?!”, me direz vous. Parce que sous le Maroc, il y a la Mauritanie, qui - paraît-il - passe à peu près si on se cantonne à la côte, puis le Sénégal, vu qu’on oublie le Mali autant que le Yémen, ça va encore… Mais par la suite vient la ribambelle de petits pays africains dont un sur deux est soit en guerre, soit meurt de faim. Et on se retrouve finalement coincé par la République Démocratique du Congo, dans laquelle il ne fait pas bon vivre en ce moment. Trop de pays, trop de frontières, trop de doutes quand à un passage possible.

C’est donc par la mer que notre périple vers l’Afrique va débuter. Nous avons cherché sans relâche un ferry pour se rendre directement en Egypte et éviter le pire, mais les liaisons avec l’Europe sont coupées depuis la révolution. Un cargo ? Pourquoi pas, si on en trouve un. Sinon, il nous reste cette solution : Prendre un ferry de Gênes et accoster à Tunis où Aurélien a de la famille. Puis prendre la route de la côte, traverser la Libye sans trop s’attarder non plus (c’est le point chaud de notre itinéraire, il n’y en a qu’un seul, c’est déjà un bel exploit), puis entrer comme des rois en Egypte, et descendre par la côte Est. Le Soudan, contre toute attente, ne pose pas de souci à Laurent Fabius, qui nous demande juste d’être “normalement” prudent. Donc ça y est, on sait comment on démarre. On verra comment on continue !

img.jpg

Filed by aureletclairevoyagent at septembre 12th, 2012 under L'itinéraire, Avant de partir

Archives

10 most commented

Latest 10 posts


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 99 articles | blog Gratuit | Abus?